Une mauvaise préparation fait chuter les léopards dames à Yaoundé

Douze léopards dames étaient rassemblées à Kinshasa depuis le 12 avril pour préparer les éliminatoires de l’Afro Basket 2019 de la Zone 4. Travaillant dans des conditions peu professionnelles, les léopards dames conduites par l’entraîneur Ade Coco, ont démontré de l’envie et du patriotisme durant les 3 semaines de rassemblement.

Des problèmes administratifs pour les joueuses professionnelles, des soucis de restauration pour le groupe déjà rassemblé à Kinshasa ont pénalisé toute l’équipe. Le staff technique privé des professionnelles après des semaines passées sans  suite favorable de leur hiérarchie, a du se contenter de l’ossature disponible. Malgré cela, les choses ne s’amélioreront pas aussi vite pour nos léopards dames, qui se sont senties orphelines jusqu’au dernier jour des préparatifs. Les Congolaises qui devaient voyager depuis le 01 Mai, ne prendront leur vol que le 02 Mai tard la nuit pour arriver à Yaoundé 3 heures avant la première rencontre face au Cameroun. Sur les douze joueuses sélectionnées, seules 11 ont pu embarquer. Alliance Diba qui était présente avec l’équipe jusqu’à l’aéroport, a été retenu à quai pour des raisons administratives.

Les filles se sont donc retrouvés à 11 à Yaoundé, onze joueuses évoluant uniquement au pays et et qui ont dû faire face à une équipe camerounaise motivée, ambitieuse et évoluant sur ses terres, avec six joueuses professionnelles dans leur effectif.

Trop brouillon dans leur jeu nos léopards ont fait naufrage lors du premier match en s’inclinant 91-46. Le second match quand à lui a démontré la mauvaise préparation physique des filles qui ont perdu 70-66 après avoir pourtant avoir mené de 21 points à la mi-temps.

C’est donc logiquement qu’elles devraient être éliminées de l’Afro Basket 2019 dont la phase finale se disputera du 18 au 25 Aout de cette année soit au Nigeria, à Madagascar ou en Tunisie. Cependant, vu la non-participation du Congo Brazzaville, de la RCA, de Sao Tomé, de la Guinée Equatoriale, du Gabon et du Tchad, qui ont tous jetés l’éponge, la RDC pourrait être repêchée par la Fiba pour participer à cette 24e édition.

Il est tout de même triste que l’équipe féminine de basket-ball de la RDC, au vu de ses potentialités et de son statut de deuxième nation la plus titrée du continent, ne doive son salut qu’à un hypothétique repêchage ? Que faire pour éviter toutes ces déconvenues à l’avenir ? Et pour que la RDC retrouve son vrai niveau ?