Mutombo Dikembe : Un grand homme, et pas qu’en taille

C’est une légende, un modèle, une icône de la NBA et du basketball dans le monde. Ce natif de Kinshasa, devenu malgré lui un citoyen du monde, a laissé des traces indélébiles sur les parquets de basketball américain. Lui, c’est Mutombo Dikembe. Cette ancienne star de la NBA a connu un parcours fascinant. Par-dessus son talent extraordinaire, Deke se distingue par son caractère hors du commun et son jeu très défensif.

Un homme plein de passion, de compassion, de courage, de sympathie et de foi, mille mots ne suffisent pour le décrire. Cette particularité remarquable lui a valu récemment le prix Sager Strong Award et le Trophée J.Walter Kennedy CitizenShip (2001 et 2009) pour ses œuvres philanthropiques.

Cet ancien pivot des Nuggets a connu le succès, la gloire et bien plus que ça. En 2015, il a été introduit dans le panthéon du basketball américain et mondial (Basketball Hall of Fame).Bien avant cela, il fut honoré par le Président américain Georges Bush lors de son discours devant le Congrès américain en 2007.

De Kinshasa à Washington DC

De Kinshasa à Washington, ce jeune congolais s’est créé une place dans les parquets américains et a fini par devenir une des références de la NBA.

Né à Kinshasa en République démocratique du Congo (à l’époque du Zaïre) le 25 juin 1966. De son vrai nom Jean-Jacques Dikembe Mutombo Mpolondo Mukambawa Mutombo, cette légende congolaise est issue d’une fratrie de douze enfants et d’une famille modeste. Ce jeune du quartier Citas de la commune de Barumbu, a connu une enfance troublée et minée dans la pauvreté. Comme tout jeune garçon de sa génération, Dikembe était attiré par la médecine.

Grâce à une bourse de l’USAID, il immigre aux Etats-Unis pour poursuivre ses études à l’université de GeorgeTown. Après avoir été sollicité par John Thomson, l’entraîneur de l’équipe universitaire les Hoyas de Georgetown, Deke fera volte-face à son métier de prédilection pour s’engager au Basketball. Passionné du panier, sans forcer sa nature, il devient le meilleur pivot du club.

Dans son cursus universitaire, Dikembe a été une fois stagiaire au Congrès des Etats-Unis et à la Banque mondiale. Mutombo est un polyglotte et il parle plus de 9 langues dont le français, anglais, espagnol, portugais et cinq langues d’Afrique centrale.

Carrière à la NBA

Lors de la Draft NBA en 1991,Mutombo figure à la 4e position chez les Nuggets de Denver. Le succès prend de l’envol, en 1993, la marque Adidas sort une paire de chaussure basket semi-montante appelé Mutombo. C’est le début d’une montée en puissance. En 1996, il signe avec les Atlanta Hawks pour un contrat de 55 millions sur cinq ans.

En 2001, il rejoint les 76ers de Philadelphie avec lesquels il participe pour la première fois aux finales NBA perdues face aux Lakers deLos Angeles. Mutombo Dikembe a enfilé tour à tour les maillots des New York Knicks, des New Jerseys Nets et des Rockets. Surnommé « Mount Mutombo » pour sa taille 2,18 m et son poids 120 Kg,cette ancienne star de la NBA a connu une carrière ponctuée par plusieurs mérites. Il a été élu quatre fois meilleur défenseur de la NBA  (1995, 1997, 1998 et 2001), deux fois meilleur contreur (1994, 1995 et 1996),  deux fois meilleur rebondeur (2000 et 2001), Huit fois sélectionnés au NBA All-Star Games et autres. Autant de mérite pour ce congolais. Pour avoir marqué l’histoire de la NBA, son maillot fut retiré par les Hawks d’Atlanta et les Nuggets de Denver.

Et c’est précisément le 22 avril 2009, que la légende Dikembe Mutombo a mis fin à sa carrière professionnelle.

Homme social et altruiste

Mutombo Dikembe se distingue par son caractère altruiste et généreux en posant des actions caritatives. Et, c’est depuis qu’il était encore sous les maillots des 76ers de Philadelphie.L’homme au grand cœur, Mutumbo mettra sur pied une fondation qui porte son nom  dans le but d’aider les personnes vulnérables.

Toujours passionné de la médecine et vouloir à tout prix offrir à ses pairs (surtout de son pays natal) des conditions sanitaires de bonnes qualités, il construit un hôpital à Kinshasa au nom de « Marie Biamba Mutombo.